Ripostes syndicales antifascistes : Le pire ennemi des salarié-e-s

Version imprimable de cet article Version imprimable


Pour faire face à l’offensive du pseudo « tournant social » du FN opéré par Marine Le Pen depuis son accession aux manettes du parti, les ripostes syndicales se sont multipliées.

Le 17 mars dernier, CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA (CFTC, CGC et FO n’ont pas souhaité s’y associer) ont adopté une déclaration commune contre la « préférence nationale », jugée incompatible avec le syndicalisme. CGT et CFDT ont depuis produit des argumentaires en direction de leurs adhérent-e-s, et Solidaires a initié en son sein un débat sur la stratégie actuelle du FN.

Les candidat-e-s frontistes aux dernières élections cantonales, encarté-e-s dans des syndicats (CFDT, CFTC, CGT, FO, Solidaires), ont été exclus, à l’exception notoire d’un membre de la CFTC-Cheminots. Le FN a d’ailleurs largement médiatisé le cas de Fabien Engelmann, secrétaire du syndicat CGT des agents de la mairie de Nilvange (Moselle), défendu par l’avocat, désormais lepéniste, Gilbert Collard. Le Front a aussi mis en avant l’un de ses satellites : le Cercle national des travailleurs syndiqués.

Fait encourageant, des syndicats de base se mobilisent. Le FN avait prévu le 27 juin une diffusion de tracts devant l’usine Citroën d’Aulnay-sous-Bois (93), mais des militants Sud et CGT étaient présents et Sud a viré les fachos. Et le 26 juillet, la CGT et la CNT se sont mobilisés à Auchel dans le Pas-de-Calais contre les Identitaires de la Maison de l’Artois.

L’association Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA) qui regroupe depuis 1996 des militant-e-s syndicaux CGT, CFDT, Solidaires, FSU a récemment édité massivement une brochure (Le FN, pire ennemi des salarié-e-s), lancé un appel « contre la politique xénophobe du gouvernement et les idées du FN », – signé par plus de 1 600 syndicalistes – et organisé, le 18 juin dernier, un débat à Paris rassemblant des syndicalistes antifascistes. Dans les entreprises ou dans la rue, pas de quartier pour les fachos !

Gabriel L. (AL Paris Nord-Est)

 
☰ Accès rapide
Retour en haut