Histoire

Célébrons la Commune, les 29-30 mai à Paris et Montreuil

Version imprimable de cet article Version imprimable


En 1871, le peuple de Paris se battait héroïquement pour un avenir meilleur. La bourgeoisie l’écrasa dans le sang. Cent cinquante ans plus tard, nous témoignerons que le combat des communardes et communards n’est pas tombé dans l’oubli, et qu’il nourrit encore nos espoirs révolutionnaires.

SAMEDI 29 MAI 18h-21h

  • 10 heures : animations, spectacles, prises de parole, pique-nique, stands, expos, place de la République à Paris
  • 14 heures : manifestation de République au cimetière du Père-Lachaise et montée au mur des Fédérés
  • 18 heures : Place de la Fraternité à Montreuil (à 30 minutes à pied du mur des Fédérés, ou à 2 minutes du métro Robespierre) : Fête populaire coorganisée par les groupes montreuillois des gilets jaunes, d’Extinction Rébellion et de l’Union communiste libertaire. Musique (avec la Fanfare invisible, Tarace Boulba…), barbecue, bar, fresque historique (par Raspouteam) et allocution révolutionnaire !

Le lendemain, à quelques pas de là, salle AERI, une journée de conférences, débats et jeux sur la Commune de 1871.

Affiche en PDF

DIMANCHE 30 MAI 10h-18h

Salle AERI, 57, rue Étienne-Marcel, à Montreuil (métro Robespierre)

Journée de conférences, débats et jeux coorganisée par les groupes montreuillois des gilets jaunes, d’Extinction Rébellion et de l’Union communiste libertaire. Restauration assurée par la Cantine syrienne de Montreuil. Librairie assurée par les éditions Libertalia.

  • 10h-12h : « La Commune, étape historique », avec Michèle Audin (sur le mouvement ouvrier) et Jean-François Dupeyron (sur la vision éducative et pédagogique)
  • 14h-16h : « L’internationale des révoltes », avec Ali Guenoun (sur la révolte kabyle de 1871), Nedjib Sidi Moussa (sur le mouvement populaire en Kabylie en 2001), Raphaël Lebrujah (sur le communalisme au Kurdistan syrien).
  • 16h-18h : « L’esprit de la Commune dans les luttes d’aujourd’hui », avec Ludivine Bantigny (autrice de La Commune au présent), Étienne Charenton (infirmier en lutte, syndicaliste), Siby Ahamada et Anthoumane Touré (Comité des sans-papiers de Montreuil), Alain Dervin (enseignant, sur l’AG des grévistes de Montreuil en 2019).
 
☰ Accès rapide
Retour en haut