Communiqués de 2024

Mayotte : feu au colonialisme français

Nouvelle étape dans la convergence Macronie-RN : pour « lutter contre l’immigration », le gouvernement veut réviser la Constitution pour supprimer le droit du sol à Mayotte. C’est une brèche évidente pour casser ce droit sur l’ensemble du territoire français. C’est aussi un énième rappel de la zone non-droits que représente Mayotte pour l’Etat français, après l’opération Wuambushu d’avril 2023 qui prévoyait 24 000 expulsions sur deux mois, dans un climat de fureur xénophobe et de violences policières.

 

Lois racistes : la mobilisation populaire est notre rempart, pas la Constitution

Ce 25 janvier, le Conseil constitutionnel a censuré 32 des 86 mesures de la loi Darmanin-RN. Tant mieux. Mais il serait extrêmement dangereux de croire qu’un tel « bouclier juridique » peut contenir durablement la furie nationaliste montante. La mobilisation populaire est notre rempart, pas la Constitution.

 

Des solutions radicales pour le monde agricole

Depuis janvier, le monde agricole est en ébullition. La faute au productivisme, qui a créé un modèle terriblement fragile : solitude, endettement, surconsommation de carburants, d’engrais et de pesticides toujours plus chers… Comme l’épuisement des ressources et le dérèglement climatique font grimper les tarifs, le système craque. Il est temps d’en imaginer un autre.

 

Gabriel Attal, un Premier ministre sous influence de l’extrême droite

Sa nomination restera un non-évènement, et la ligne politique, la même : à droite toute, que ce soit sur le plan économique, social ou sociétal. Les quelques mois passés au ministère de l’Éducation nationale ont mis en lumière que le « bon élève de la macronie » a d’abord cherché à s’aligner, à l’image de la loi Darmanin, sur le programme du Rassemblement national.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut