Tracts de 2023

8 mars : grève féministe totale !

Aujourd’hui, nous sommes dans la rue pour la bataille des retraites et la défense de notre système de protection sociale par répartition, et pour lutter contre la répression des chomeurs·euses et des précaires.
Après-demain, nous serons partout où la lutte se déploie, contre les mégabassines ou ailleurs.
Le 8 mars, notre grève sera totale, au boulot comme à la maison !

 

On ne crèvera pas au travail pour qu’ils puissent crever la planète !

L’avenir que nous offre le gouvernement est effrayant. Il nous vend le recul de l’âge de la retraite comme inévitable, 64 ans n’étant qu’une étape. La dégradation rapide de notre environnement bouchant l’avenir, à quoi bon se battre ?

 

La lutte contre la réforme des retraites est une lutte féministe

Aujourd’hui en France, les femmes touchent une pension de retraite inférieure de 40% à celles des hommes. La cause ? Les femmes sont souvent cantonnées à un travail salarié moins bien payé, plus précaire, et à des carrières hachées. Le projet de réforme va aggraver ces inégalités, mais toutes ensemble, les travailleuses peuvent gagner.

 

En grève reconductible à partir du 31 janvier !

Le point de départ est donné : c’est le 31 janvier. Le point d’arrivée, il appartient désormais aux AG de grévistes d’en décider. Et pourquoi pas ne reprendre le travail qu’après avoir vraiment poussé au bout la logique révolutionnaire d’une grève générale, avec l’expropriation des capitalistes et la socialisation des grands moyens de productions, pour redémarrer, en autogestion et à la hauteur du défit climatique, seulement les productions collectivement jugées nécessaires.

 

Bataille pour nos retraites : comment gagner ?

Nous devons réaffirmer et repopulariser le principe d’une grande Sécurité Sociale gérée par la population où nous mettons en commun une large part des richesses que nous produisons, pour pourvoir à l’ensemble des aléas de la vie de façon solidaire.

 

Ne perdons pas notre vie à la gagner !

Pour défendre leur réforme des retraites, le gouvernement et le patronat visent à faire oublier l’essentiel : c’est bien nous, travailleurs et travailleuses, qui produisons les richesses et faisons tourner la société. Cette attaque est une nouvelle offensive de la bourgeoisie pour condamner l’ensemble du salariat à une exploitation toujours plus longue et insupportable. Revenons en détail sur leurs arguments mensongers, qu’on nous sert en boucle dans les médias…

 

Inflation, retraites : le grand hold-up !

+51%, c’est l’augmentation moyenne que les patrons des grandes entreprises se sont accordé cette année. +2,5%, ce sont les miettes laissées aux salarié·es. Dans le même temps, l’inflation est à +10% sur la nourriture et à +135% sur le gaz… On est censé faire comment ?

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut