Edito : Au placard, les combinards !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ah, les « quadras du PS » qui vont « révolutionner » la ruine qui leur sert de parti ! Ah, les primaires ! Ah, le « trublion » Cohn-Bendit qui veut « révolutionner » les Verts en les alliant au Modem ! La question des alliances a été au cœur de toutes les universités d’été des partis de gauche et portée au pinacle par le quotidien Libération qui nous assure que la gauche ne sera sauvée qu’en se droitisant !

Que n’aura-t-on entendu cet été pour faire croire que la mascarade politicienne valait encore un tour de piste ! Déplorable cirque médiatique, incapable de penser le fait politique hors des combinazione électoralistes et des affres des partis de "gôche" où se disputent déjà d’hypothétiques strapontins ministériels. Pas un mot de stratégie, pas une idée développée, pas un combat soutenu. La gauche gestionnaire est définitivement pathétique et dérisoire.

Que valent ces heures de programmes télévisés ou radiophoniques et ces pages de journaux noircies sur les alliances politiciennes à venir au regard des luttes sociales qui s’accumulent et sur lesquelles les médias ne jettent qu’un coup d’œil fataliste : « C’est comme ça » ? Mais il n’y a pas de fatalité. Nous ne sommes pas soumis aux calendriers électoraux et à ces misérables stratagèmes pour faire croire à la « nouveauté » d’une gauche plurielle bis... avec François Bayrou !

Notre calendrier ce sont les luttes sociales. Celles qu’ont menées des dizaines d’équipes syndicales, d’ouvriers et d’ouvrières, le dos au mur, contre les licenciements et les fermetures d’usines. Celle qu’il va falloir mener contre la privatisation de la Poste. Celle qu’il va falloir mener contre le cauchemar d’une retraite à 65 ans.

Et toutes ces batailles quotidiennes, contre le chef, contre le patron, pour rendre coup pour coup et parfois pour gagner dans la grande bagarre de classe qui nous oppose à la bourgeoisie, tous ces combats, les « quadras du PS », les Cohn-Bendit et tutti quanti n’en connaissent pas la couleur.

Alternative libertaire, le 27 août 2009

 
☰ Accès rapide
Retour en haut