Lire : Squarzoni, « Zapata en temps de guerre »

Version imprimable de cet article Version imprimable


« Il y a, au Mexique, un village dont le nom a été oublié par les cartes de voyage. Les paysans qui l’habitent disent qu’il s’appelle Garduno, en temps paix… et Zapata, en temps de guerre. »

Philippe Squarzoni nous livre le second tome de son pamphlet altermondialiste commencé dans Garduno, en temps de paix. Les multiples raisons de se révolter sont toujours omniprésentes avec chiffres, rappels historiques mais également de simples évidences qui si elles étaient un peu plus soulignées dans notre société pourraient ébranler le système. Les symboles, le graphisme et le style maniés par l’auteur servent à merveille son dessein de remise en cause de notre monde.

Cette BD parle aussi beaucoup d’engagement et de riposte au système. La révolte des opprimé(e)s à travers le soulèvement zapatiste mais aussi d’engagement citoyen (l’auteur milite à ATTAC).

Donc pas seulement un livre pédagogique qui pourrait rallier des gens à la lutte anticapitaliste mais aussi un livre porteur d’espoir comme cette scène où l’auteur combat et met à terre Dark Vador symbole de l’obscurantisme américain en s’aidant justement des éléments et individus de la culture américaine qui vont à l’encontre des valeurs que la superpuissance prétend nous imposer.

Bruno (AL Paris-Sud)

  • Philippe Squarzoni, Zapata, en temps de guerre, Les requins marteaux, 2003
 
☰ Accès rapide
Retour en haut