Violences policières : nous voulons la vérité !

Version imprimable de cet article Version imprimable


A la fin de la manifestation parisienne du 18 mars contre le CPE, Cyril Ferez, militant SUD-PTT a été violemment piétiné par les CRS. Il est actuellement dans le coma, dans un état critique. La lumière doit être faite sur cette bavure policière.

Lors des affrontements de la Place de la Nation, samedi soir, Cyril a été pris dans une charge de CRS et piétiné. Selon plusieurs témoins, il a également été passé à tabac par les CRS.

Après un week-end de silence sur cette affaire, une source gouvernementale a déclaré : « il s’agit d’un mec bourré avec deux grammes d’alcool dans le sang qui soit, s’est frappé, soit s’est pris un coup dans les échauffourées » (Libération du 21 mars).

A l’heure où Cyril est dans un état extrêmement inquiétant, cette déclaration est tout bonnement scandaleuse et insultante. L’état d’ébriété, s’il est avéré, ne justifie en rien le comportement bestial des CRS. Ce n’est pas un accident anodin d’un homme qui aurait trop bu, comme le prétendent la police, certains syndicats de policiers et certains medias aux ordres du gouvernement. Rappelons par ailleurs que les CRS ont pris tout leur temps avant d’appeler les secours et que la Préfecture avait annoncé qu’il n’y avait pas eu de blessé grave lors des échauffourées de la Place de la Nation.

Alternative Libertaire soutient les démarches de SUD-PTT pour que toute la justice soit faite sur cette bavure.

Nous apportons notre amitié à sa famille, ses camarades et ses collègues. Les violences policières ne pourront qu’attiser la révolte contre un gouvernement sans pitié, qui ne répond aux inquiétudes de la jeunesse que par les coups de matraques.

Alternative Libertaire, le 21/03/06.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut