Campagne d’AL : Premiers frémissements

Version imprimable de cet article Version imprimable


La campagne de renforcement d’AL est désormais lancée depuis deux mois : premier bilan d’étape.

Trois collectifs AL sont en cours de constitution sur Bordeaux, Poitiers et Vendôme. Par ailleurs AL enregistre des adhésions là où elle est déjà implantée, comme à Nantes, à Agen, à Saint-Denis, dans le Sud et l’Est parisien. À noter également des contacts pris à Montpellier, Marseille et dans le Nord.

Ce n’est pas un raz-de-marée, mais c’est encourageant. Dans les semaines qui viennent, AL va organiser des réunions publiques qui seront l’occasion de mettre en débat des propositions, des revendications et une stratégie et montrer qu’AL entend être à l’offensive tout en consolidant les cadres unitaires de mobilisation.

Ainsi entre le 2 et le 5 avril, AL sera à Strasbourg contre le sommet de l’Otan (lire p. 8) et participe à l’organisation du contre-sommet au sein du Collectif national Otan-Afghanistan et de la Coordination anti-Otan.

Sur la Palestine, AL pense, à l’instar des Anarchistes contre le mur en Israël (lire p. 4) que le rôle d’une organisation libertaire est d’être sur le terrain de la solidarité anticolonialiste et anti-impérialiste. C’est pourquoi AL a participé à la mobilisation de masse sur des bases laïques, anticolonialistes et anti-impérialistes, convaincue que c’est ainsi qu’on limitera l’influence des partisans du repli communautaire.

Par ailleurs, AL refuse de succomber à la résignation face aux coups portés par le gouvernement et le patronat contre les classes populaires. C’est dans ces moments-là qu’il est important d’affirmer, face au renoncement de la gauche institutionnelle, et à côté d’une extrême gauche qui brûle une bonne partie de son énergie dans les processus électoraux, une gauche libertaire, internationaliste, féministe et écologiste qui situe son intervention politique sur le seul terrain extraparlementaire. Une gauche libertaire qui pèse pour développer des luttes articulant des mesures d’urgence et une visée anticapitaliste (lire p. 5).

Partout, AL veut contribuer à l’émergence d’un front social pour l’égalité et la solidarité, en faisant le lien entre des luttes actuellement trop fragmentées et dispersées.

Cet objectif sera tangible si partout les anticapitalistes se rassemblent dans ce but. C’est à cela qu’AL travaille, mais pour impulser de telles dynamiques, il faut que le courant communiste libertaire constitue une force plus importante et mieux implantée afin de peser davantage dans les choix stratégiques. Alors vous aussi constituez votre propre collectif AL ou rejoignez celui qui existe dans votre ville. Prenez contact, adhérez, militez.

Laurent Esquerre (commission campagne)

Prenez contact avec AL en laissant un message au 09 50 23 19 36 ou en écrivant à contacts@alternativelibertaire.org

 
☰ Accès rapide
Retour en haut