Une nouvelle association : Justice sociale pour les quartiers

Version imprimable de cet article Version imprimable


Née cette année, l’association JSQ veut relancer l’action militante dans les banlieues et les quartiers populaires. Sans compromissions, et en plaçant la question sociale au centre de son intervention.

L’association Justice sociale pour les quartiers (JSQ) est née de la volonté de militants syndicaux, associatifs, et de personnes non organisées habitant les quartiers populaires et pour certains issus de l’immigration. JSQ met au centre de son projet la question sociale. Les habitantes et les habitants des quartiers sont en effet les populations les plus opprimés, et ce dans tous les domaines de la vie : le chômage et la précarité de masse, la ségrégation urbaine, l’éducation au rabais… Or, les pouvoirs politiques tentent de masquer cette oppression sociale par le discours stigmatisant du manque de volonté d’ « intégration ».

JSQ s’inscrit pleinement dans la tradition de lutte sociale des populations issues de l’immigration : la Marche pour l’Égalité de 1984, la lutte des foyers Sonacotra, le combat pour la résorption des bidonvilles de Nanterre…) et en opposition à toutes les organisations satellites du Parti socialiste (SOS-Racisme, Ni putes ni soumises…). JSQ se distingue des Indigènes de la République dont la grille de lecture est surdéterminée par le postcolonialisme mais fait trop abstraction de la dimension sociale. Par ailleurs, JSQ émet des réserves sur les perspectives électoralistes d’autres associations de quartiers (DiverCité, Motivés, AC le feu), qui sont plus porteuses d’illusions que de réponses durables aux problèmes. Même si la divergence d’analyse ou de perspective n’exclut pas une possibilité de travail en commun sur des campagnes précises.

L’association JSQ agit principalement dans les quartiers populaires. Elle veut venir en aide aux habitantes et aux habitants en difficulté et améliorer le quotidien : soutien scolaire, aide juridique, activités culturelles et sportives… Elle veut aussi mener un travail politique à travers la projection de films suivis de débats, mais surtout préconiser l’action collective pour défendre les intérêts des habitants. Pour cela, JSQ compte agir dans le mouvement social traditionnel en soulevant certaines questions : l’exclusion scolaire des élèves dits difficiles, les orientations dans les voies de garage, l’absence de structures de lutte conséquentes pour les travailleurs précaires et/ou sans papiers, les discriminations au travail…

Contre l’apartheid urbain

JSQ veut contribuer à l’émergence de nouveaux fronts de luttes sur la rénovation urbaine, l’apartheid urbain et les discriminations.

JSQ prévoit dans les prochaines semaines plusieurs projections de films en Île-de-France (nord de Paris, 93, 95) afin d’engager une discussion et un réflexion collective, mais aussi présenter notre mouvement. Parallèlement, l’association commence un travail en direction des universités, des lycées professionnels et des organisations associatives et syndicales pour présenter son projet et envisager un travail commun sur certaines questions. Des contacts sont déjà pris avec plusieurs associations d’Île-de-France.

Le projet de JSQ s’inscrit dans la durée et en construction collective permanente, et il devra faire face très certainement aux pouvoirs politiques locaux ayant trop souvent tendance à favoriser les associations qu’ils ont satellisées.

K. (AL Paris Nord-Est)

Pour plus d’informations et/ou pour nous rejoindre :

• Email : j-s-q@live.fr

• Site : www.justicesocialepourlesquartiers.org

 
☰ Accès rapide
Retour en haut