Amy Goodman : Democracy now ! ou l’invention du journalisme participatif

Version imprimable de cet article Version imprimable


Amy Goodman, journaliste états-unienne, est née en 1957 et a fait sa réputation comme investigative journalist. Ses articles ont reçu de nombreux prix, en particulier pour ses reportages sur les violations des droits humains en Timor-Oriental et au Nigeria. Elle a commencé sa carrière de journaliste en suivant les mouvements pour la paix et les droits civiques et humains aux États-Unis. Le style distinctif de ses articles réside dans la provocation, tout en restant strictement dans les faits. Ses articles traitent aussi des points de vue, souvent absents de la presse quotidienne.

Amy Goodman était la responsable des informations de la station Pacifica Radio de New York depuis dix ans avant de cofonder la station Democracy Now ! The War and Peace Report, en 1996.

Pour Goodman, le succès de Democracy Now ! est le contraire du journalisme classique et étriqué, dominé par un petit cercle d’affranchis, pour aller vers les gens ordinaires.

Diffusée sur 300 stations

Pour elle, le grand media engoncé dans son rôle de voix du maître a laissé le champs libre à un moment où ces gens demandent la parole et cherchent les moyens pour se l’approprier. La station, interactive, cherche à faire participer le public dans l’expression de leurs opinions comme dans le choix des sujets traités. L’émission Goodman est diffusée chaque matin sur 300 stations est peut être écoutée sur les ondes de la télé ou sur le web. Désormais Democracy Now ! est considéré comme le plus grand media public de collaboration aux États-Unis.

Amy Goodman n’a pas simplement inventé un nouveau style de journalisme libre ouvrant l’expression aux gens ordinaires. Son coup de génie a aussi été de mettre à la disposition du public un moyen pour amplifier les voix ignorées mais parfaitement adapté aux citoyennes, citoyens et travailleurs armé-e-s de leurs portables afin de se réapproprier leur quotidien. Goodman pense ainsi que « les opinons des activistes de base » sont aussi légitimes que celles des « officiels ». Elle pense, en même temps, que les étiquettes politiques perdent de leur sens et que nous devrions trouver de nouveaux moyens pour exprimer le regard que portent les gens sur le monde.

Yvonne (AL 93)


- Democracy Now ! fait partie d’un concept de journalisme tel que celui aussi porté par l’Independent Media Institute, dont l’objet est de permettre aux gens de s’approprier les outils de la communication pour changer le monde.

- D’autres sites intéressants sont AlterNet et Wiretrap.

- Voir aussi les ouvrages d’Amy Goodman dont les titres sont très parlants. Sa notoriété a grandi suite à la publication en 2004 de son best seller, co-écrit avec son frère, David Goodman : The Exception to the Rulers : Exposing Oily Politicians, War Profiteers, and the Media That Love Them, un exposé autour de l’axe du mal. Leur deuxième livre publié en 2006 intitulé Static : Government Liars, Media Cheerleaders and the People who fight back. Et leur dernier livre sorti en 2008, Standing up to the Madness : Ordinary Heroes in Extroardinary Times.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut