Censure : protestation

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le 28 octobre, le syndicat des correcteurs CGT organisait une réunion publique à la Bourse du Travail sur les attaques contre la liberté de la presse en Algérie. Suite à des pressions du pouvoir, les responsables syndicaux qui siègent à la commission administrative (chargée de confirmer l’attribution des salles) ont donné l’ordre à la conciergerie de fermer la salle et ce deux heures avant la réunion.

Seulement 80 personnes ont pu se réunir à la hâte dans un café voisin. À quelques jours du centenaire du déclenchement de l’insurrection pour l’indépendance de l’Algérie, cette attitude inadmissible est le reflet que tout le monde ne commémore pas de la même manière cet anniversaire. Nous devrions recevoir sous peu la protestation officielle du secrétaire du syndicat CGT des correcteurs.

RJ

 
☰ Accès rapide
Retour en haut