AL n°319 (septembre 2021)

Pass sanitaire, campagne vaccinale, intervention politique ; féminisme et abolitionnisme pénal ; théorie décoloniale ; pandémie et capitalisme ; Suzanne Morain ; cryptomonnaies ; syndicalisme dans la logistique, l’animation, congrès de Solidaires ; anarchistes libanais ; dangers industriels, 5G ; 1921, le pogrom de Tulsa aux Etats-Unis

Edito : Libertarien ou libertaire ?

Ériger la liberté individuelle en valeur absolue, au mépris de la société, c’est une conception libertarienne, c’est-à-dire égoïste et libérale.

 

Retraites, assurance chômage : Macron trouvera-t-il la fenêtre de tir ?

Maintes fois annoncées, puis brutalement déprogrammées par le Covid pour éviter une crise sociale ingérable, les nouvelles réformes de l’assurance chômage et du système de retraites pourraient être remises sur le métier à l’automne – mais l’agenda est pour le moins incertain.

 

Covid-19 : Crise sanitaire, riposte politique

L’autoritarisme gouvernemental échouera à enrayer la pandémie. En imposant le pass sanitaire, il contraint au lieu de convaincre, ce qui est une politique à courte vue. Pour faire progresser la vaccination dans les classes populaires, il faut au contraire une incitation fondée sur des mesures sociales.

 

Prison : Des revendications féministes pour l’abolition pénale

Dans ses ouvrages, « Pour elles toutes : Femmes contre la prison » et « Crimes et Peines : penser l’abolitionnisme pénal », la sociologue Gwenola Ricordeau s’en prend à l’ensemble du système pénal et carcéral et propose une réflexion féministe sur ces questions. Réflexions sur l’abolition pénale.

 

Aides à domicile : Retour du « salaire féminin » ?

Alors que nous fêtons les 75 ans de la mobilisation victorieuse contre la légalité du salaire féminin, les salaires de 260 000 aides à domicile vont être bouleversés par un avenant à leur convention collective. Les aides à domicile font partie des 10 métiers réunissant la moitié des travailleuses et la majorité des bas salaires.

 

Journées d’été rouge et noir : Du pain sur la planche !

Les journées d’été rouges et noires ce sont tenues à Bécours dans l’Aveyron du 26 au 31 juillet. La journée du 30 était consacrée à l’antipatriarcat. Au programme de l’histoire, des ateliers, une AG plénière, une invitée, des espaces de travail en non-mixité choisie.

 

Mise au point : la théorie décoloniale au-delà des préjugés

La réception médiatique en France de la théorie décoloniale est très déformée. Si on trouve nombre de tribunes pour la dénoncer, on trouve peu d’articles de presse pour en expliquer la réalité.

 

Pandémie : La fragilité du capitalisme mise à nu

La crise sanitaire a débouché sur une crise économique, nous montrant encore que le capitalisme est un système fragile. Face à cette irrationalité, il nous faut comprendre ce qui, dans le capitalisme, transforme une simple période de ralentissement des activités économiques en une crise majeure, et en quoi cette situation n’est pas une nécessité.

 

Suzanne Morain (1930-2021), une résistante oubliée

Le combat anti-impérialiste a marqué la vie de cette ancienne militante de la Fédération communiste libertaire, depuis la guerre d’Algérie jusqu’à la solidarité avec la Palestine, en passant par le Vietnam et la Kanaky.

 

Cryptomonnaies : À qui profite le bitcoin

La monnaie est une question centrale en économie, et donc en politique. Depuis quelques années, il est de plus en plus question de monnaies numériques. L’apparition de la cryptomonnaie bitcoin il y a un peu plus de dix ans a suscité l’intérêt de nombreuses personnes et institutions, jusqu’aux banques centrales des grandes puissances économiques. Il est donc temps de s’y intéresser de plus prêt.

 

Manifs antipass : Les fachos, hérauts de la «  liberté  »

L’annonce par Macron de la mise en place d’un pass sanitaire a déclenché une colère et depuis, chaque week-end, des milliers de manifestant·es défilent dans les quatre coins de l’hexagone. Si la colère populaire est compréhensible, l’extrême droite y a vu d’emblée un terrain propice à y exprimer ses slogans de haine.

 

Appel des libertés : La base est posée, la dynamique reste à trouver

Le 12 juin dernier se tenaient dans toute la France des manifestations antifascistes suite à l’«  Appel des libertés  » relayé par un arc large de partis politiques, d’associations et de syndicats. L’Union communiste libertaire y a pris part. Essayons, deux mois après, de tirer un bilan de cette mobilisation et de ses suites.

 

Logistique : L’entrepôt, au cœur des flux de l’exploitation

En pleine expansion, le secteur de la logistique est au carrefour de plusieurs mécaniques du système capitaliste, détruisant les corps ouvriers comme la planète. À sa tête et sous la houlette de l’État, le patronat s’organise : aux travailleuses et travailleurs de faire de même !

 

5G : Répression « antiterroriste » en Limousin

En Limousin la police d’État, milice du capital, déploie les grands moyens contre celles et ceux qui ont osé s’opposer à l’installation d’antennes 5G sur leur territoire. Traité·es comme de dangereux terroristes ces militantes et militants écolos ont provoqué un élan de solidarité locale.

 

Animation : La Ville de Grenoble, patronne sans scrupules

À Grenoble, les salarié·es de la municipalité subissent l’exploitation brutale que le maire écolo se plaît tant à dénoncer. C’est particulièrement le cas dans l’animation périscolaire, secteur largement féminisé où, malgré la précarité, la révolte gronde. Visant la présidentielle, le maire EELV de Grenoble, Éric Piolle, aime parler social en s’affichant par exemple auprès des livreurs à vélo pour dénoncer l’« ubérisation ».

 

Congrès de Solidaires : Dépasser les blocages, se renouveler, avancer

Après deux reports, l’union syndicale Solidaires va enfin se réunir en congrès. Le débat reste ouvert sur certains sujets clivants, et ces assises devraient donner des indications sur la capacité de cette organisation à mobiliser à l’automne.

 

Liban : Les anarchistes dans la mobilisation populaire

Il y a un peu plus d’un an le Liban faisait tragiquement la une de l’actualité avec l’explosion meurtrière dans le port de Beyrouth. Dans le pays la colère populaire et les tensions sociales n’en finissent plus de monter.

 

Mexique : L’éolien industriel d’EDF au mépris des peuples

Dans l’Isthme de Tehuantepec (État d’Oaxaca) la communauté indigène zapotèque d’Unión Hidalgo combat un projet éolien d’EDF et a lancé une action en justice en France contre l’entreprise.

 

Notre maison brûle : S’organiser face aux dangers industriels

Suite à l’explosion du port de Beyrouth et face à la méconnaissance des risques industriels en France et leurs impacts sur notre santé, des militantes et militants écologistes ont fondé l’an dernier un collectif de veille et d’information populaire. Cherchant à reprendre le contrôle sur les risques industriels, ils commencent à explorer des stratégies syndicales.

 

Énergie électrique : Quelle voie vers l’autonomie ?

Alors que la production électrique en France repose largement sur une industrie nucléaire impérialiste et que les alternatives «  renouvelables  » font le jeu du capitalisme vert, tout aussi colonial, notre camp social continue de lutter pour plus de justice sociale en matière d’énergie. Les alternatives vers l’autonomie énergétique libertaire restent à inventer...

 

1921 : Le massacre de Tulsa, un pogrom à l’américaine

Fin mai 1921, une rumeur d’agression sur une femme blanche déclenche deux jours du plus grand massacre raciste de l’histoire étasunienne. Honteusement tu pendant prés d’un siècle, c’est une commission d’enquête de 2001 qui fait enfin la lumière sur une folie meurtrière qui a tué près de 300 personnes, rasé un quartier entier, creusé des fosses communes, et... fait exploser les adhésions à un Ku Klux Klan triomphant.

 

Lire : Laval, Dardot « L’Ombre d’Octobre. La Révolution russe et le spectre des soviets »

Retour sur l’instrumentalisation des soviets, puis leur prise de contrôle, par Lénine, la confiscation de la révolution sociale russe et de sa liquidation par le pouvoir bolchevik.

 

Lire : Baqué, « Un nouvel or noir. Le Pillage des objets d’art en Afrique »

Primitif, nègre, noir, colonial, tribal... Les courants artistiques qui sont nés en Afrique ont subi bien des qualificatifs. Toutes ces appellations, dont on ne peut que souhaiter la disparition, orientent un marché de l’art qui repose en réalité sur le pillage le plus sordide, lequel a des effets terribles, mais difficiles à évaluer sur les sociétés lésées.

 

Lire : Interview de Loth (auteur de Viva l’anarchie) : « Sept ans de travail, de l’idée à la BD »

Dans « Viva l’anarchie », Bruno Loth retrace les principaux événements qui ont marqué la vie des deux anarchistes Buenaventura Durruti et Nestor Makhno qui ont en commun d’avoir réussi à mettre en pratique l’anarchie le premier en Catalogne, le second en Ukraine.

 

Lire : Lesourd, « Cronstadt 1921, Chronique à plusieurs voix de la révolte des marins et de sa répression »

Dans ce livre récemment publié (début 2021), Étienne Lesourd retrace les évènements qui se sont produits à Pétrograd et à Cronstadt en février et mars 1921, et qui ont amené le pouvoir soviétique aux mains des bolcheviques, réprimant dans le sang l’ultime et légitime révolte des marins révolutionnaires de Cronstadt.

 

Journées d’été rouge et noir 2021

La période estivale a été détendue mais productive pour l’Union communiste libertaire, avec l’enchaînement de deux événements importants. Du 25 juillet au 1er août se sont tenues les Journées d’été rouge et noir à Bécours (Aveyron). Un mois plus tard s’est tenu le Ier congrès fédéral de l’organisation, initialement prévu fin mai, mais déplacé, du fait de la 3e vague de Covid, du 28 au 30 août à Fougères (Ille-et-Vilaine). Nous en parlerons dans le numéro d’octobre.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut