USA/Iran : Vers la guerre

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’escalade verbale entre l’administration étatsunienne et la dictature des mollahs iraniens laisse craindre le danger d’une guerre entre les deux États dont les conséquences seront désastreuses avant tout pour les peuples iranien et des contrées environnantes.

Il est clair que le régime obscurantiste iranien cherche à se doter de l’arme atomique et que cette surenchère est menée sur fond de lutte pour le pouvoir entre les différents clans politico-religieux qui se partagent la direction de l’Etat.

Ces derniers instrumentalisent d’autant plus les menaces impérialistes étatsuniennes qu’ils sont confortés par la bonne santé économique du pays dopée par la forte croissance de la rente pétrolière.

Alors que Bush est au plus bas dans les sondages, que sa politique désastreuse en Irak est contestée par une majorité de la population étatsunienne et que l’envolée des prix du brut inquiète notamment les milieux d’affaire, l’administration US tente une nouvelle fuite en avant en prenant la responsabilité de déclencher une guerre.

Il ne faut pas les laisser faire une fois de plus. Tout en dénonçant la dictature iranienne, il faut se remobiliser à l’échelle internationale contre des « bombardements nucléaires chirurgicaux » promis à l’encontre des centrales iraniennes. Ces derniers toucheraient massivement les populations civiles de la région.

Le gang qui dirige les États-Unis aura d’autant moins de scrupules à provoquer un nouveau Tchernobyl, qu’il emploie, ainsi que d’autres grandes puissances occidentales, des armes à uranium dit faiblement enrichi (cf. guerre du Golfe de 1991 et d’Irak en 2003...).

La mobilisation antiguerre devient urgente contre les cliques de docteurs Folamour qui dirigent les Etats-Unis, l’Iran et d’autres puissances.

Nos vies sont trop importantes pour les laisser dans les mains de dirigeants criminels.

L. E.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut