n°333 (décembre 2022)

Ocean Viking, retraites, méga-bassines, immigration, privatisation sexiste des retraites en Suisse, syndicalisme en Suisse, collectifs « plus jamais ça », lutte des aides à domicile, Marie Saderne au congrès de fondation de la CGT, démographie, zone humide, accueil d’exilé·es dans les côtes d’armor, Black Metal, Zemmour et l’école, grossophobie, Mujeres, Libres, psychiatrie et répression anti-féministe, Palestine, Israël, Brésil, origines du racisme moderne en Espagne, vague violette

Edito : L’hospitalité en rade

Après de longues semaines pendant lesquelles les gouvernements français et italien ont joué à « Qui sera le plus ignoble ? », l’Ocean Viking, le bateau affrété par SOS Méditerranée, a finalement eu l’autorisation d’accoster dans le port de Toulon, le 11 novembre dernier.

 

Statu quo : Dialogue social contre lutte des classes

Pour les militantes et militants du mouvement social, l’État social n’est pas un objectif à atteindre, il en est même l’antagonisme. Le dialogue social tant vanté, même en considérant qu’il ne soit pas juste une farce destinée à produire du discours de communiquant, ne conduit qu’à renforcer la mainmise de l’État, fut-il social, au détriment de l’autonomie des classes populaires.

 

Mégabassines : refusons la privatisation de l’eau

Fin octobre, la lutte contre les méga-bassines a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Sainte-Soline. Des militantes et militants de l’UCL ont participé à cette importante mobilisation.

 

La vague violette contre le patriarcat

Chaque année, en France, 94 000 femmes sont victimes de viol ou tentative de viol. 78 % des victimes sont des femmes et dans 96 à 98 % des cas, l’agresseur est un homme. 16 % des français·es ont subi des violences sexuelles pendant leur enfance. Au cours de leur vie, 85 % des personnes trans sont victimes d’agressions. Le 14 octobre 2022, on dénombrait déjà 102 féminicides depuis le début de l’année, soit 10 de plus qu’en 2021 à la même date.

 

Projet de loi immigration : Un air d’inquisition frappe la France

Dans son projet de loi immigration, Darmanin continue de surfer sur le racisme qui caractérise sa fonction depuis trop longtemps. En tirant sur les même ficelles, Darmanin entretient un rapport postcolonial avec les peuples des pays du sud, tout en reprenant les thèmes de l’extrême-droite.

 

Réforme des retraites : Travailler plus et mourir vite

La réforme des retraites de Macron, sous couvert de sauver le système et d’être plus solidaires entre les générations, est une nouvelle attaque en règle contre les acquis sociaux. Face à la privatisation annoncée de l’assurance chômage, il est nécessaire de construire un arc syndical fort depuis la base pour renverser le rapport de force.

 

Suisse : Privatisation sexiste des retraites

Une nouvelle réforme des retraites, concernant les femmes, a été votée en Suisse par une petite partie masculine de la population. À cause de ce diktat conduisant vers la privatisation totale des retraites, les femmes devront travailler plus longtemps alors qu’elles sont discriminées, sous-payées et qu’elles subissent des violences sexistes systémiques...

 

Orpéa : Les aides à domicile sortent enfin de l’ombre

Souvent accueillies avec scepticisme par les militantes et militants, les journées de grève interprofessionnelles servent parfois de tremplin au développement d’une lutte locale. C’est le cas dans l’entreprise Domidom où les auxiliaires de vie à domicile ont décidé d’entrer dans une lutte prolongée.

 

Femmes en lutte : Marie Saderne, une ouvrière à la tribune pour fonder la CGT

À la fin du XIXe siècle, les femmes sont nombreuses dans l’industrie textile. Marie Saderne est l’une d’entre elles, qui a eu un rôle particulier dans l’organisation du congrès de fondation de la CGT.

 

Contre-tribune : Néomalthusiens en roue libre

En réponse à une tribune du collectif Démographie responsable, parue dans Le Monde le mois dernier, quelques arguments contre la réduction démographique, qui n’est toujours pas la solution.

 

A Fargues comme ailleurs : Touche pas à ma zone humide

À Fargues-Saint-Hilaire, en Gironde, l’association La Rosalie de Fargues s’élève contre un projet de construction de pôle éducatif qui serait destructeur aussi bien pour l’environnement que pour la qualité de vie des riveraines et riverains.

 

Callac : Faskourien er-maez (dehors, les fascistes)

Un projet d’accueil d’exilé·es soulève les passions à Callac dans les Côtes d’Armor. L’extrême droite essaye d’en faire un exemple de guerre civilisationnelle mais le « Trégor rouge » résiste.

 

Dénazification : Le Black Metal, c’est la guerre des classes

Au sein de la scène Black Métal, face à l’extrême droite gangrenant leurs espaces dans l’indifférence générale, face aux oppressions et aux agresseurs et face à l’impossibilité des personnes minorisées d’y évoluer, certaines et certains s’organisent.

 

Paniques morales : La réaction à la reconquête de l’école

Au cœur de la stratégie d’implantation locale qu’a adoptée le parti de Zemmour après ses échecs électoraux : combat contre «  l’idéologie islamo-wokiste à l’école  », et agitation des paniques morales made in USA.

 

Injonctions : Grossophobie, une autre misogynie médicalisée

La grossophobie désigne l’oppression des personnes grosses. Face aux injonctions à la minceur, chaque année des milliers de personnes en France ont recours à des chirurgies poussées par le corps médical. Les femmes sont les premières victimes de ces injonctions et de leurs conséquences.

 

Palestine : Aujourd’hui plus que jamais, renforcer et élargir BDS

La campagne Boycott, désinvestissement et sanctions contre l’apartheid israélien est un exemple qui pose la question des responsabilités et complicités européennes vis-à-vis de l’occupation et de la colonisation de la Palestine. Ce mouvement est percuté par les problématiques françaises, il est urgent de le renforcer.

 

Brésil : Ecraser l’extrême droite par la lutte et l’action directe

Le 30 octobre dernier le Brésil a élu son nouveau président. Avec une victoire étroite du large front représenté par le ticket Lula-Alckmin, le résultat a enflammé les esprits des partisans des deux camps. Il est donc important de revisiter ce qui nous a amené à ce point afin de comprendre nos tâches en tant qu’anarchistes dans cette prochaine période.

 

1492 : Limpieza de sangre, l’Espagne invente le racisme moderne

A la fin du XVe siècle en Espagne, naît le concept de la Limpieza de sangre, la pureté de sang. Elle constitue la matrice du racisme biologique contemporain.

 

Expo : Alice Neel, un regard engagé

Née en 1900 en Pennsylvanie, Alice Neel va peindre dans les années 30 des grévistes, des émeutiers, des noirs, des latinos, des féministes, des leaders syndicalistes et communistes, des hommes nus au sexe exposé, des homosexuel·les affiché·es. Autant dire que la reconnaissance officielle se fera tardive.

 

Lire : L’école de Barbiana, « Lettre à une enseignante »

À la fin des années 1960, huit adolescents de Barbiana, hameau situé à une trentaine de kilomètres de Florence, aidés par leur enseignant, Don Lorenzo Milani, rédigent collectivement, une Lettre à une enseignante.

 

Lire : Gonzalo et Tania « Les combattantes »

Premières victimes des conflits armés, premières traquées de l’après-guerre, les femmes, ces oubliées de la mémoire sociale ! Ces témoignages succincts, mais riches de vies, agrémentés de photos issues d’albums de familles ou de documents d’archives qui apportent une fluidité à une narration sans aucune exclusivité politique. L’autrice et l’auteur ont redonné vie à ces mémoires oubliées, recensant dans cet ouvrage les paroles indirectes de ces actrices aux origines et aux destinées diverses.

 

Lire : Collectif « En lutte ! Carnet de chants »

Une sélection de 24 chansons effectuée autour de plusieurs grands axes  : lutte des classes, révoltes féministes et demandes d’émancipation des peuples. Autant de batailles sociales accompagnées de chants scandés en cœur par la foule.

 

Lire : Palheta « La nouvelle internationale fasciste »

Le public visé, dans ce livre, par Ugo Palheta n’est pas le/la militant.e averti.e et c’est là que le livre peut se révéler intéressant.

 

Lire : François, « Une avant-garde d’extrême droite. Contre-culture, conservatisme radical et tentations modernistes »

L’ouvrage de Stéphane François, disons-le d’emblée, est déroutant, et fera figure d’ovni dans la littérature francophone sur le sujet. Sa thèse, brillamment défendue, est qu’il existe des contre-cultures d’extrême droite, qu’il préfère nommer subcultures, et que celles-ci sont même particulièrement riches.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut