Les brèves d’octobre 2011

Version imprimable de cet article Version imprimable


[*Mayotte rebelle*]

Depuis le 26 septembre, le « 101e département français » enchaîne les journées de grèves, manifs et blocages contre la vie chère. Ces derniers jours, le conflit s’est radicalisé et l’État colonial a envoyé les blindés. Des gendarmes arrivent en renfort de La Réunion pour mater la révolte, mais le mouvement ne faiblit pas. D’ores et déjà, de nouvelles journées de grève sont annoncées.

[*Grèce dans l’étau*]

Ses créanciers exigent du peuple grec qu’il boive le calice jusqu’à la lie ! Le nouveau plan d’austérité a abaissé le plafond de l’impôt sur le revenu à 5 000 euros par an ; c’est-à-dire qu’il suffit maintenant de toucher 400 euros par mois pour être imposable ! Le temps de la « génération 600 euros » est déjà loin... Le plan prévoit également que 30 000 fonctionnaires verront leur salaire amputé de 40 % pendant un an, avant d’être licenciés. Travailleuses, travailleurs, n’oubliez pas que la contagion menace, et que ce sont toujours les mêmes qui paient !

[*Chine émeutière*]

Les soulèvements se succèdent dans l’Empire du Milieu. Après une vague d’émeutes en juin, la province industrielle du Guangdong s’est embrasée le mois dernier. En cause : la réquisition par l’État de terrains collectifs pour y installer de nouvelles usines. Plusieurs milliers de personnes ont assailli un poste de police, faisant plusieurs blessés. Malgré sa répression impitoyable, Pékin peine de plus en plus à faire taire son immense prolétariat.

 
☰ Accès rapide
Retour en haut