Guadeloupe, le mépris tue. Solidarité avec la grève générale. A bas la répression !

Version imprimable de cet article Version imprimable


Le syndicaliste guadeloupéen Jacques Bino, membre du LKP et de la CGTG est mort fauché par une balle dans la nuit de mardi à mercredi. Si les auteurs de ce meurtre ne sont pour l’heure par identifiés, il apparaît que le gouvernement français a une part de responsabilité dans cette mort. En effet, son attitude méprisante caractéristique d’une mentalité coloniale, le fait qu’il ait misé sur un épuisement de la grève et qu’il ait accru les opérations de répression à son égard ont contribué à ce drame.

Une fois de plus Alternative libertaire réaffirme sa solidarité avec la lutte des peuples guadeloupéens et martiniquais engagés dans un mouvement de grève générale pour faire aboutir leurs revendications. Leur combat sert d’exemple et montre la voix aux travailleuses et travailleurs de France comme du monde entier.

Nous appelons à participer à toutes les manifestations de soutien à ces grèves et de solidarité contre la répression qui se tiendront samedi et dans les jours à venir.

Alternative libertaire, le 19 février 2009

 
☰ Accès rapide
Retour en haut