Palestine occupée : Pas de justice, pas de paix

Version imprimable de cet article Version imprimable


L’agression meurtrière contre les habitants et les habitantes de Gaza a mis en lumière la brutalité de la politique colonialiste de l’Etat d’Israël. Les massacres perpétrés contre les populations civiles s’inscrivent dans la droite ligne de la domination de tout un peuple.

La complicité des États-Unis mais aussi de l’Union européenne, et notamment de la France, par un accord d’association et une coopération militaire est évidente. Les tentatives diplomatiques pour aboutir à l’arrêt des combats ne peuvent constituer une réponse satisfaisante pour le peuple palestinien tant que durera l’occupation. L’annonce par Israël d’un « cessez-le-feu » unilatéral, tout en maintenant ses troupes et le blocus de Gaza, ne constitue pas un acte de paix, mais la poursuite par d’autres moyens de l’occupation et de la colonisation.

En Palestine comme ailleurs, il n’y aura pas de paix sans justice. Alternative libertaire réaffirme son soutien à la lutte du peuple palestinien pour la liberté, le droit à l’autodétermination et au retour des réfugié-e-s. Nous sommes également solidaires des militantes et militants anticolonialistes israéliens et des réfractaires de l’armée israélienne. Enfin, nous combattons tous les discours et les actes antisémites, qui ne peuvent en aucun cas relever du combat pour la solidarité avec la Palestine.

Nous appelons à poursuivre la mobilisation sur des bases anticolonialistes et internationalistes. Alternative libertaire participera aux manifestations unitaires qui se tiendront le samedi 24 janvier et appelle à une mobilisation massive.

Alternative libertaire, le 18 janvier 2009

 
☰ Accès rapide
Retour en haut