AL d’avril est gratuit en PDF

Dossier spécial Covid-19 : en luttant contre le virus, transformer la société ; la crise financière qui vient ; causes et conséquences écologiques de la pandémie ; droit de retrait chez Amazon ; contre le racisme anti-asiatique. Retour sur la grève dans les raffineries ; discriminations des femmes handicapées ; safe city et contrôle social ; résultats du RN aux municipales ; les communistes libertaires et l’autodétermination des peuples ; Gustav Landauer et la Révolution allemande ; le socialisme sauvage

Ce mois-ci, pour la première fois depuis près de trente ans, Alternative libertaire ne paraît pas au format papier.

En raison du coronavirus, notre imprimeur a stoppé ses machines, et nous n’avons aucune garantie de distribution en kiosques.

Nous avons pourtant bouclé ce numéro et en assurons la distribution la plus large possible au format numérique.

Cliquez pour l’ouvrir !

Au sommaire :

Édito
- On est là

Pleins feux
- Face à la crise : en luttant contre le virus, transformer la société
- Crise du coronavirus : grain de sable dans le capitalisme mondial

Politique
- Actions médiatiques : une bonne image vaut 1000 mots

Antifascisme
- Pandémie : le réveil des préjugés anti-asiatiques
- Élections municipales : le RN s’enracine

Numérique
- Big Brother : Hors de nos villes et de nos écoles !
- Décentralisation : le coronavirus fait tomber Framatalk

Syndicalisme
- Raffineries : la grève a pris, pas le blocage
- Amazon : épidémie et droit de retrait à Lauwin-Planque

Antipatriarcat
- Discriminations : femmes handicapées, corps féministes
- Agressions sexuelles : victimes, on vous croit !
- Réédition d’un livre fondamental : Notre corps, nous-mêmes

International
- Orientation : les communistes libertaires et l’autodétermination des peuples

Écologie
- Projets inutiles : dans l’ouest, politiser la lutte écologiste
- Pesticides : compromission du gouvernement avec l’agrochimie

Histoire
- Il y a cent ans : Gustave Landauer, au feu de la révolution allemande

Culture
- Essai : s’ensauvager ne nuit pas au socialisme
- Essai : de l’engagement dans une période obscure
- Rirette Maîtrejean et l’anarchisme individualiste
- BD : 3000 ans pour en arriver là

Edito : On est là !

Ce mois-ci, pour la première fois depuis près de trente ans, Alternative libertaire ne paraît pas au format papier. En raison du coronavirus, notre imprimeur a stoppé ses machines, et nous n’avons aucune garantie de distribution en kiosques. Nous avons pourtant bouclé ce numéro et en assurons la distribution la plus large possible au format numérique.

 

En luttant contre le virus, transformer la société

La pandémie oblige à des mesures qui doivent nécessairement contrarier les capitalistes. Et qui prouveront que la société et l’économie peuvent tourner de façon radicalement différente. Déclaration issue de la conférence exceptionnelle de l’UCL, le 17 mars.

 

Grain de sable dans le capitalisme mondial

La crise sanitaire causée par le coronavirus entraîne l’économiemondiale dans la récession. Cherchant à sauver des marchésfinanciers et des entreprises au bord du gouffre, les gouverne-ments multiplient les mesures spectaculaires mais restent inau-dibles. Ce que révèle le Covid-19, c’est la démesure financière etla dépendance du Capital vis à vis de l’État.

 

Actions médiatiques : Une bonne image vaut mille mots

De nombreux mouvements, notamment dans le champ de l’écologie, ont pour stratégie principale celle d’interpeller « l’opinion publique » de manière à faire pression sur « les décideurs ». Réalisant des actions symboliques pour frapper les esprits et jeter l’opprobre sur les responsables, ils se rendent dépendants des médias dominants et des réseaux sociaux pour toucher largement. Peut-on s’éviter cette contradiction La fin en vaut-elle les moyens ?

 

Pandémie : Le réveil des préjugés anti-asiatiques

Dans de nombreux journaux français, le Covid-19 a été souvent associé à la Chine par les expressions «  coronavirus chinois  » ou « péril jaune ». Cette stratégie a un double effet, elle dédouane les états de ne pas mettre en place les mesures nécessaires à la gestion de l’épidémie. De plus, elle fait porter la responsabilité de l’existence du virus sur le pays où les premiers cas ont été recensés provoquant une vague de racisme à l’encontre des personnes identifiées comme asiatiques.

 

Élections Municipales : Premier tour, le RN s’enracine

Dans un contexte de pandémie mondiale, le gouvernement a tout de même maintenu le premier tour. Ces élections, le Rassemblement national (RN) voulait s’en servir de premier tremplin pour la présidentielle de 2022. Il perd globalement son pari, mais consolide ses positions locales.

 

Amazon : Épidémie de droits de retrait à Lauwin-Planque

L’ambiance est à couteaux tirés sur le site du Nord. Les syndicats appellent au « droit de retrait général », et l’absentéisme dépasse déjà les 50 %. Mais la direction sanctionne pour retenir les salarié·es dans les entrepôts. Son but : profiter le plus longtemps possible de l’effet d’aubaine que représente le coronavirus pour la vente en ligne.

 

Big Brother : Hors de nos villes et de nos écoles !

Le 3 février dernier le tribunal administratif de Marseille annulait la décision prise par le conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur de mettre en place un dispositif de contrôle d’accès par comparaison faciale et de suivi de trajectoire des élèves dans deux lycées de la région. Une première victoire qui annonce d’autres combats à venir contre le cauchemar orwellien de «  safe city  ».

 

Décentralisation : Le coronavirus fait tomber Framatalk

Le confinement a entraîné une hausse forte et rapide de l’usage du service de vidéoconférence de Framasoft, Framatalk. Cela a obligé Framasoft à procéder à une migration d’urgence du service sur un serveur plus robuste. L’occasion de rappeler la nécessité de la décentralisation.

 

Non, le virus n’a pas de « vertus »

En raison du ralentissement de la production et de la chute des émissions des gaz à effets de serre, de nombreux médias ont souligné les bénéfices de l’épidémie pour la planète. La situation n’a pourtant rien de réjouissant d’un point de vue écologiste.

 

Projets inutiles : Dans l’Ouest, politiser la lutte écologiste

Le 29 février a eu lieu à Nantes une manifestation régionale contre divers projets d’aménagements inutiles et nuisibles. Elle a réuni 2000 manifestant·es et une vingtaine de collectifs, dont le groupe UCL de Loire-Atlantique. Retour critique sur un événement encourageant.

 

Pesticides : Compromission du gouvernement avec l’agrochimie (1/3)

Face à un gouvernement qui prétend opérer un tournant écologique, il faut montrer que, dans les faits et en particulier en ce qui concerne les pesticides, rien n’est fait. Ce premier article met en lumière comment le gouvernement a tenté de soutenir les industriels de l’agrochimie qui voulaient continuer à produire des pesticides interdits en Europe en raison de leur toxicité, pour les écouler massivement dans le reste du monde.

 

Raffineries : La grève a pris, pas le blocage

Pourquoi les raffineries de pétrole, en première ligne dans la lutte contre la loi Travail en 2016, sont-elles restées en retrait lors des grèves de l’hiver 2019-2020 ? Certaines ont pourtant été en grève reconductible – jusqu’à 43 jours à Grandpuits –, mais la CGT n’a pu obtenir l’arrêt complet des installations. Éclairage.

 

Discriminations : Femmes handicapées, corps féministes

Les femmes handicapées subissent des discriminations cumulatives et intersectionnelles tant dans leurs vies professionnelles que privées. Des clichés liés à la féminité circulent sur leurs corps et leurs sexualités. Ces stéréotypes conduisent à des freins à l’embauche et dans la vie sociale. Il est temps de les déconstruire.

 

Agressions sexuelles : victimes, on vous croit !

Les violences sexuelles commises par des hommes ne sont pas des comportements individuels isolés, mais un phénomène systémique, qui est à la fois le résultat du patriarcat, et un vecteur qui renforce son emprise. Contrairement au discours dominant, notre choix politique féministe est de dire aux victimes de violences sexuelles : nous te croyons.

 

Réédition d’un classique : « Notre corps, nous-mêmes »

Le très connu Our bodies, Ourselves sort en 1973 aux États-Unis, il sera un best seller du féminisme. L’édition française de 1977 trône dans toutes les permanences du Planning familial mais était depuis longtemps épuisée. Une version entièrement réécrite est enfin sortie le 20 février dernier.

 

8 mars à Montpellier : Un nouveau départ pour la lutte féministe

[Photos] Cette année, pour la première fois depuis bien longtemps, les associations de terrain, collectifs, syndicats et organisations politiques ont préparé ensemble les mobilisations féministes du 25 novembre et du 8 mars.

 

Les communistes libertaires et l’autodétermination des peuples

Face au colonialisme, à l’impérialisme et à la domination, l’UCL soutient l’autodétermination des peuples, c’est-à-dire leur droit à faire société de façon autonome. Ce soutien se veut lucide et critique, et se double d’un refus d’appuyer des mouvements qui porteraient en eux de nouvelles oppressions. Mais comment en juger ? Sur quels critères ? Face à la pluralité des situations, une pluralité d’engagements sont possibles.

 

1919 : Gustav Landauer, au feu de la Révolution allemande

Mal connu en France, où il est marginalisé dans le panthéon anarchiste, Gustav Landauer en fut pourtant en Allemagne, un acteur de premier plan. Auteur d’une pensée originale, parfois complexe, jamais séparée de l’action concrète, il sera indéfectiblement loyal à son idéal d’un socialisme libertaire, émancipateur autant du capitalisme que d’un certain marxisme, jusqu’à son meurtre par les corps francs, au crépuscule de l’éphémère République des conseils de Bavière.

 

Lire : Reeve, « Le socialisme sauvage »

Pourquoi ressortir ce livre publié en 2018 ? Les faits sont têtus et le mouvement des gilets jaunes a amplement relayé dans son fonctionnement cette demande d’émancipation de la parole et des actes d’une part, par le recours à des procédures de démocratie directe ou assimilées et d’autre part, par de la méfiance voire de la défiance à l’encontre de la représentativité.

 

Lire : Del Rey et Benasayag, « De l’engagement dans une époque obscure »

Le livre paru en 2011 est réédité en version poche depuis 2017. Une belle occasion de lecture de ce texte qui interroge les évidences militantes et propose de nouvelles approches.

 

Lire : Steiner, « Les En-Dehors »

Partant de la narration de la vie de Rirette Maîtrejean, Anne Steiner nous convie à un voyage dans un temps, une époque, celle des«  en-dehors ». L’ouvrage se lit aisément et l’auteure porte un regard humain et critique sur cette aventure, pleine d’enseignements qui se fracassa puis se délita avec l’affaire des «  bandits tragiques  » (la bande à Bonnot) et la guerre de 1914-1918.

 

Lire : 300 000 ans pour en arriver là

Enfin un bouquin (un beau roman graphique) qui vulgarise bien sur le sujet de l’« effondrement ». Les auteurs Grégory Jarry et Otto T. ne sont pas des inconnus du genre de la vulgarisation, ils ont notamment publié la série assez connue Petite Histoire des colonies françaises.

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut