Communiqué de l’UCL

Soutien au CCIF contre les menaces de dissolution : non, le CCIF n’est pas une officine proterroriste !

Le gouvernement a officiellement lancé la procédure de dissolution du Comité contre l’islamophobie en France, une ONG de défense des droits parfaitement légaliste, contre laquelle aucune charge sérieuse n’existe. Ce faisant, il façonne un « ennemi de l’intérieur » qui englobe l’ensemble des musulmans. Il s’agit d’une grave atteinte aux libertés publiques, et l’UCL la dénonce sans réserve.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé le jeudi 19 novembre avoir envoyé un courrier lançant la procédure de dissolution au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Cette décision fait suite à la menace qu’il faisait planer sur l’association depuis un mois, l’ayant honteusement accusée d’être une « officine islamiste œuvrant contre la République » à la suite de l’assassinat de Samuel Paty, enseignant de Conflans-Sainte-Honorine (78). (...) Suite »

Contre les violences faites aux femmes : Confinées mais pas bâillonées !

Les femmes représentent 39% des emplois occupés dans le monde mais 54% des emplois perdus suite au Covid-19. 4 millions de personnes en France ont été victimes d’inceste, 94.000 femmes sont victimes de viol ou tentative de viol chaque année (ONDRP, 2017), 32% des femmes ont déjà subi du harcèlement sexuel au travail (Ifop, 2018) et tous les 2 jours, une femme meurt assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon [1]. Les injures transphobes et lesbophobes ont augmenté de 36% en France en 2019.

Cette année, mobilisons-nous en masse pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes ! Confinées, mais pas bâillonnées ! Union communiste libertaire le 20 novembre 2020 Suite »

Communiqué de l’UCL

Projet de loi « sécurité globale » : moins de libertés, plus de répression

Depuis plusieurs années les lois liberticides se multiplient [2]. En septembre dernier le ministère de l’intérieur présentait son nouveau schéma de maintien de l’ordre qui prévoit de nouvelles mesures liberticides sous prétexte de protéger les manifestant·es. Le projet de loi sur la « sécurité globale » déposé le 20 octobre dernier achève continue ce processus. Par cette loi le gouvernement confirme sa volonté autoritaire d’offrir à la police toute l’impunité qu’elle souhaite pour protéger les intérêts de la bourgeoisie en s’appuyant notamment sur la surveillance de masse de la population.

Le projet de loi en discussion est dangereux et doit être combattu pour ce qu’il institue. Un flicage généralisé Les risques d’atteintes au droit au respect de la vie privée sont nombreux : les articles 20 et 21 prévoient d’élargir l’accès aux images enregistrées par des caméras de vidéo surveillance aux policiers municipaux et aux agents de la ville de Paris chargés d’un service de police, l’élargissement de l’accès aux enregistrements issus des caméras (...) Suite »

Communiqué de l’UCL

Chaque enfant est innocent, luttons contre les délations islamophobes !

Dans le sillage de la réaction islamophobe qui fait suite à l’odieux assassinat de Samuel Paty, le gouvernement a jugé pertinent de réitérer l’expérience de 2015 consistant à criminaliser la parole d’enfants sur une question aussi complexe et traumatisante que le contexte terroriste actuel, pour peu qu’elle soit jugée comme non conforme avec la propagande d’État.

Alors qu’un hommage national à Samuel Paty était prévu le lundi 2 novembre dans l’ensemble des établissements scolaires, le ministère prévenait qu’aucun « dérapage » ne serait toléré et que tous les signalements seraient remontés au rectorat et au parquet. A la suite de cette préconisation, on dénombre au moins 400 signalements aux rectorats [4], et même si tous n’ont pas eu de suite judiciaire, nous jugeons que la criminalisation de propos d’enfants, (...) Suite »

Communiqué de l’UCL

Existransinter 2020 : en lutte contre la transphobie sous toutes ses formes

Le 17 octobre, devait avoir lieu la 24e édition de l’Existransinter, la marche des personnes trans et intersexes, mais elle a été annulée en raison de la situation sanitaire. Alors que le gouvernement vient de faire paraître son « plan d’action pour l’égalité des droits », qui consiste essentiellement en la parution de brochures, les droits des personnes trans et intersexes stagnent tandis que les discriminations sont toujours aussi présentes. De même, le projet de loi bioéthique, dont le gouvernement vante le progressisme, est au final très insatisfaisant pour les personnes trans et intersexes : l’accès à la PMA a été refusé ou limité pour les personnes trans pour des raisons idéologiques ouvertement transphobes tandis que l’Assemblée a refusé d’interdire les mutilations des enfants intersexes.

Contrôle des corps, limitation des droits, infantilisation, violences physiques et non-respect de l’autodétermination Il y a quelques semaines, le suicide de Doona a mis en lumière ce que beaucoup de personnes trans ne connaissent que trop bien, à savoir la transphobie inhérente aux institutions médicales et aux administrations. Alors que, comme toute manifestation du patriarcat, la transphobie se manifeste au sein de la cellule familiale, du (...) Suite »

Tract de l’UCL

Rentrée scolaire sous le signe de la mobilisation

La rentrée scolaire du lundi 2 novembre a été marquée par un mouvement social dans l’Éducation Nationale. Cette nouvelle mobilisation se démarque de ses prédécesseuses par plusieurs points qu’ils nous semblaient pertinents d’analyser.

Les raisons de la colère sont doubles Suite à l’attentat contre le professeur Samuel Paty, le ministère avait « généreusement » accordé un temps de concertation et d’hommage aux équipes pédagogiques des écoles et des établissements scolaires. Ce moment, très attendu par les personnels, a été ramené à la veille de la rentrée à une simple minute de silence et à la lecture d’une lettre de Jean Jaurès, elle-même tronquée de ses aspects revendicatifs. Seconde raison, (...) Suite »

Communiqué unitaire

Contre les amalgames et les manipulations racistes, nous défendons les libertés

Plus de 30 syndicats, associations et forces politiques prennent une position unitaire pour que les attentats de Conflans et de Nice ne soient pas instrumentalisés à des fins racistes. l’Union communiste libertaire (UCL) est signataire de cette tribune unitaire.

suite

Communiqué de l’UCL

Métro, boulot, tombeau : le nouveau confinement

La situation sanitaire que nous vivons actuellement est dramatique. Cette crise sanitaire est doublée d’une crise sociale avec l’augmentation des licenciements. Comme si aucune leçon n’avait été tirée du précédent confinement, Macron annonce le 28 octobre un reconfinement qui n’en est pas un mais plutôt un couvre-feu de la vie sociale.

suite

Communiqué de l’UCL

Nice : la spirale de la terreur ne brisera pas nos solidarités

Quinze jours à peine après l’horrible assassinat de Samuel Paty, un homme, se revendiquant là encore de l’intégrisme islamiste, a tué trois personnes à Nice le jeudi 29 octobre. L’UCL toute entière est révulsée par ces nouveaux meurtres et veut témoigner ici de ses condoléances aux familles des victimes et à leurs proches. Les assassins qui tuent ici comme Daech en Syrie sont parmi nos pires ennemis et l’ensemble des forces progressistes doit faire rempart à leurs agissements criminels.

suite

Communiqué de l’UCL

Soutien aux luttes des femmes mexicaines : pas une de plus

Le Mexique a depuis de longues années et garde toujours aujourd’hui un taux de féminicides extrêmement élevé : on se rappelle que Ciudad Juarez a été le symbole des féminicides et disparitions de femmes. Face à la violence omniprésente exercée contre elles, les femmes mexicaines n’en peuvent plus de l’impunité perpétuelle de leurs agresseurs.

suite

Communiqué de l’UCL

Racisme et autoritarisme sont leurs seules réponses

Depuis l’horrible assassinat de Samuel Paty, les récupérations, les amalgames, le racisme se déchaînent. L’obscurantisme criminel qui a mené à ce meurtre doit trouver face à lui toutes les forces progressistes et ce racisme exacerbé est, au contraire, la pire réponse qui soit, en attisant la haine et la polarisation de la société.

suite

Communiqué de l’UCL

Conflans : face à l’horreur

C’est la stupeur et l’effroi qui nous frappent face à l’assassinat horrible de Samuel Paty, enseignant à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Comment peut-on en arriver là ? Communiqué de l’Union communiste libertaire (UCL)

suite

AL de novembre est en kiosque !

Loi sur le séparatisme ; Covid-19 ; Education : La bataille des mille postes ; antisémitisme et négrophobie à la RATP ; droit effectif à l’IVG ; violences sexistes dans l’éducation ; planification ; Vincenzo Vecchi ; répression contre les « quatre de Melle » ; capitalisme et Gafam ; Nouveau schéma du maintien de l’ordre ; Kanaky ; guerre française au Sahel ; Ecologie et cause animale ; Histoire ; Culture ; critique de Thomas Piketty ; mémoires antifranquistes ; Rojava ; marche historique des sans papiers

suite

AL d’octobre est en ligne !

Marche des solidarités, Rentrée antisociale, Contre les licenciements, 32h et droit de veto, Macron et la surenchère autoritaire, un féminisme de classe et autogestionnaire, Contrôle du corps des femmes, Aides à domicile, Hutchinson : coordonner les usines pour déjouer les licenciements, Femmes de chambre : l’hôtel Ibis Batignolles, Alexeï Soutouga, libertaire assassiné, l’Alt Right contamine l’Europe, relevons la tête avec Riseup, Biélorussie : les villes et les usines contre la dictature, Tour de France : le sport pour blanchir l’apartheid israélien, ZAD du Carnet, Biocoop, Culture

suite

n°308 (septembre 2020)

Épidémie de licenciements ; rentrée sociale ; lutte contre le chômage ; Eric Dupond-Moretti ; Gisèle Halimi ; Métallurgie ; intermittents sur le gril ; fafs à l’assaut des facs ; Framasoft ; Georges Ibrahim Abdallah ; Liban ; train maya ; contre le servage des saisonniers ; 1870, Bakounine à Lyon ; Alternative International Mouvement

suite

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut