Communiqué UCL

Solidarité contre les agressions fascistes

Lundi 22 novembre au soir, deux syndicalistes SUD-rail, dont un militant de l’Union communiste libertaire, ont été violentés par une bande de fascistes alors qu’ils étaient attablés en terrasse à Paris.

Après avoir attaqué la marche parisienne contre les violences sexuelles et sexistes samedi dernier, l’extrême droite s’illustre à nouveau en agressant lundi deux syndicalistes au motif que l’un deux, tranquillement assis en terrasse, portait un sweat antifasciste. Prétexte suffisant pour insulter, frapper et menacer de mort, à 7 contre 2. Heureusement pour cette fois, les deux militants vont bien. Fin octobre, c’était cette fois deux jeunes (...) Suite »

Congrès de l’UCL : une approche libertaire du syndicalisme de lutte

Aujourd’hui, même très affaibili, le syndicalisme reste un ­contre-pouvoir essentiel face à l’arbitraire patronal et aux visées capitalistes. Et potentiellement, demain, un acteur indispensable de la socialisation des moyens de production, nécessaire pour basculer dans une autre société, communiste et auto­gestionnaire. Comment le réarmer, l’étendre, lui faire embrasser le prolétariat dans toute sa diversité ? Ces questions sont ­revenues plusieurs fois dans les débats du Ier congrès de l’UCL. Ci-dessous, deux extraits des orientations adoptées.

L’outil syndical est le mode d’organisation privilégié des travailleuses et travailleurs, y compris privé·es d’emplois, précaires et étu­diant·es, et notre outil de classe pour améliorer nos conditions de vie. Dans une perspective révolutionnaire anti-autoritaire, s’organiser pour pouvoir ­faire repartir la production (en énergie par exemple), les transports, les services (etc.) est indispensable pour le mouvement ouvrier au sens large. Contre nous, nous (...) Suite »

La COP26 : plus qu’une farce, un cirque entier

La COP26 s’est achevée. S’il y a quelques années encore, elle pouvait entretenir l’espoir d’une réponse internationale à la crise climatique, aujourd’hui l’illusion tient de plus en plus difficilement. Des traités ont succédé à d’autres traités, parfois en revoyant les objectifs à la hausse, souvent en les revoyant à la baisse, quand ce ne sont pas carrément des pays qui s’en sont retirés. Il reste, une fois de plus, que rien n’est contraignant. Toutes les belles déclarations restent dépendantes du bon vouloir de dirigeants qui préfèrent maintenir leur domination économique quitte à sacrifier la planète sur l’autel de la compétitivité.

Dans une ironie propre à notre époque, la COP26 a vu ses participant·es créer un embouteillage de jets privés. Parmi les embouteilleurs, on retrouve jusqu’au Premier Ministre britannique qui revenait d’un déplacement en Italie. Qu’il vienne alors annoncer que la Grande-Bretagne prendra des engagements « extrêmement audacieux » relève d’une indécence supplémentaire. Il n’est pas le seul dans cette situation, qui est tout au plus un symptôme exacerbé qui (...) Suite »

Clash jeunesse

Sur nos lieux d’études comme ailleurs, détruisons le patriarcat

Pour novembre de nombreuses dates de mobilisations féministes et LGBTI sont annoncées. L’occasion pour les étudiant•es, lycéen•es et apprenti•es de rappeler que les violences patriarcales perdurent sur nos lieux d’études et qu’il est urgent d’y construire une riposte large.

En février dernier, le #SciencesPorc avait pu remettre en lumière l’impunité qui permettait que les violences sexistes et sexuelles perdurent dans les grandes écoles. Mais c’est depuis quelques années dans toutes les facs que les mobilisations contre les violences sexistes et sexuelles s’intensifient. Au lycées et même dans les collèges on dénonce les agresseurs et le silence commence à être brisé. En mai dernier une mobilisation avait par exemple eu (...) Suite »

Journée internationale contre les violences machistes 2021 : Organisons-nous !

En 1981 en Colombie, des féministes prennent la décision de faire de la journée du 25 novembre, la journée internationale contre les violences faites aux femmes. L’objectif est de commémorer l’assassinat de trois femmes, les sœurs Mirabal en 1960 en République Dominicaine.

En 1999, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-uUies reprenait cette date et proclamait l’instauration d’une journée internationale pour l’élimination de la violence. Malheureusement, proclamer une journée n’a évidemment pas suffi… Les violences faites aux femmes sont innombrables et touchent tous les domaines de la vie, tous les lieux où on circule, toutes les femmes sont concernées quels que soient leur âge et leur condition sociale. Si (...) Suite »

TDoR, MOBILISONS-NOUS ET ORGANISONS NOUS !

Comme chaque année depuis 23 ans, a lieu, le 20 novembre la Journée mondial du souvenir trans, ou Trans Day of Remembrance (TDoR). C’est en hommage à Rita Hester, tuée le 20 novembre 1998, que cette date a été choisie en mémoire de toutes les personnes trans [2] tuées ou poussées au suicide dans le monde.

Cette année la communauté trans déplore l’assassinat de 375 personnes trans dans le monde. Loin de cas isolés causés – par une soi-disant « ignorance » comme voudrait nous le faire croire la justice – ces meurtres sont le fruit d’un système hétéro-patriarcal qui réprime, mutile et assassine les femmes et les LGBTI. Mais d’autres violences s’abattent sur les personnes trans : agressions de rue ou intrafamilial, discriminations à l’emploi, au logement etc. (...) Suite »

Communiqué UCL

Un Macron entre service après-vente et discours de campagne

Ce mardi 9 novembre, Emmanuel Macron est intervenu en réaction à une nouvelle augmentation du nombre de cas de COVID. Pour autant, il n’annonce presque rien et passe plutôt ses 30 minutes d’allocution à défendre son bilan économique et sanitaire, à esquisser un début de programme, et à se redonner une carrure de chef d’État pour exister en ce début de campagne.

suite

Reconnaissance faciale : Facebook se fout bien de notre gueule

La multinationale capitaliste Meta, propriétaire de Facebook, Instagram, Whatsapp entre autres, a annoncé le 2 novembre 2021 qu’elle va bientôt désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook, y compris pour les utilisateur·rices qui l’avaient activée volontairement.

suite

Depuis la rentrée, de nombreuses travailleuses entrent en lutte

Depuis le mois de septembre, des luttes éclatent dans les boîtes, un peu partout dans le pays. Salaires, conditions de travail, temps de travail, mépris des encadrants... il y a beaucoup de raisons de se battre. En particulier, dans de nombreux secteurs très féminisés, les luttes naissent et parfois se radicalisent.

suite

Communiqué

Police et Justice lyonnaise, main dans la main pour protéger les violences de l’extrême-droite

Alors que va s’ouvrir le procès de 7 militants antifascistes, inculpés sans plaintes des prétendues victimes, pour des faits de violences volontaires en réunion et groupement en vue de la préparation (...)

suite

Communiqué UCL

Pour les papiers et pour la dignité, les luttes des sans-papiers

Depuis 10 jours, des centaines de travailleurs sans-papiers d’Ile-de-France ont entamé une grève pour leur régularisation. Réalisant les boulots les plus ingrats, mais aussi ceux qui font tourner notre vie quotidienne, ils sont sur-exploités par les patrons qui profitent de la situation. Dans le bâtiment, dans la restauration, dans la livraison, dans la récolte des ordures : c’est simple, notre société ne tournerait pas sans eux.

suite

Edito : Zemmour, la politique de l’émotionnel

Zemmour est un pur produit médiatique. Sa notoriété s’est construite à coup de propos polémiques, de transgressions verbales. Il a été embauché à la télé pour amuser la galerie et gagner de l’audimat, mais lui a profité de cette tribune inespérée pour donner de l’écho à ses obsessions misogynes et à sa nostalgie nationaliste.

suite

AL de novembre est en kiosque !

Contre le retour de l’école-caserne ; Allocation adulte handicapé ; genèse de la « prise au tas » communiste ; vaccination, libéralisme et autoritarisme ; ces bourgeois qui soutiennent Zemmour ; syndicalisme de lutte ; métallurgie ; Chapelle-Darblay ; Sommet Afrique-France ; Kanaky ; Jardins à défendre à Aubervilliers ; 1723, le Black Act, genèse sanglante du capitalisme britannique

suite

AL d’octobre est en ligne

Marseille dans le viseur ; la casse sociale nuit d’abord aux femmes ; Ier congrès de l’UCL ; syndicalisme, pass sanitaire et vaccination ; EDF ; SNCF ; collectif La Santé en lutte ; Zemmour, un ultralibéral en brun ; entretien avec les féministes révolutionnaires afghanes ; greenwashing autoroutier : l’aire ne sera pas plus verte ailleurs ; 1931 : l’Expo coloniale, foire exotique et idéologique

suite

AL n°319 (septembre 2021)

Pass sanitaire, campagne vaccinale, intervention politique ; féminisme et abolitionnisme pénal ; théorie décoloniale ; pandémie et capitalisme ; Suzanne Morain ; cryptomonnaies ; syndicalisme dans la logistique, l’animation, congrès de Solidaires ; anarchistes libanais ; dangers industriels, 5G ; 1921, le pogrom de Tulsa aux Etats-Unis

suite

 
 
☰ Accès rapide
Retour en haut